L'orientation à l'ère des algorithmes et de la réforme du bac

Simplification ou mise à l'épreuve ?

Cette treizième édition de Chicane a cherché à dresser un état des lieux des transformations qui transparaissent derrière la controverse autour de Parcoursup et de la réforme du bac. Nous vous y proposons aussi un questionnement sur le futur de l’enseignement supérieur, et sur les potentielles discriminations de ce nouveau système, censé laisser la main aux élèves pour le meilleur et pour le pire. Ces questionnements ne sont pas si nouveaux, mais sont réactualisés par la réforme. Nous vous dévoilons aussi, au travers de nos pages : un reportage sur les tout nouveaux professeurs-référents, une interview qui explore les vérités algorithmiques de la plateforme ou encore une enquête sur les discriminations de genre post-suppression des mathématiques obligatoires. Nos journalistes se penchent aussi sur ce système dit « à la carte » et ses manquements, et comparent aussi le système états-unien aux nôtre grâce à nos correspondantes sur place. En bref, sont mis à votre disposition autant de formats pour autant de questions cruciales, afin d’éclaircir toutes les parts d’ombres qu’a laissées cette réforme du Bac.

image7-squashed (1)

Directeurs de la publication
Magali Nonjon

Directeur de la rédaction
Elhia Pascal-Heilmann

Conception graphique
Agence Parteja, Samuel Goëta, Matisse Mazeau-Roy et Sarah Gay

Illustrations
Matisse Mazeau-Roy et Sarah Gay

Rédacteur en chef du numéro 13
Marie Benhalassa-Bury et Benjamin Laurent

Rédacteurs
Clara Grouzis, Alizée Calvo, Carla Plomb, Charles Flageul, William Girardet, Lena Bernard, Jeanne Durieux, Pauline Berger, Juliana Bitton, Swarna Gowtham, Madison Smith, Ellie Nowakowski

Directeur de la cartographie
Samuel Goëta

Cartographie de la controverse
Clara Lasalle, Henri-Guilhem Debreuilly,  Eva Teuler, Styx Le Gavrian

image7-squashed-1-1

Édito : nouveau baccalauréat 2021 : Allô maman, J’ai raté la réforme

Depuis 2020, les lycéens de première et terminale expérimentent la nouvelle réforme de leurs épreuves et des modalités d’évaluation du baccalauréat. Couplée à la refonte du système d’admission postbac APB, devenu Parcoursup, ces transformations suscitent de nombreuses interrogations dans le monde scolaire et au-delà. 

vignette - repère de la controverse

Les repères de la controverse

Pour refroidir la controverse et exposer l’ensemble des points de vue, l’équipe du Chicane vous propose 3 éléments de repères : un « arbre des débats » qui visualise et restitue la complexité des enjeux soulevés, la cartographie des acteurs et la chronologie de la controverse

image3

L’algorithme de Parcoursup, une boîte noire ?

Depuis 2018, les critiques ne manquent pas sur la transparence de l’algorithme de Parcoursup, et dénoncent l’arbitraire informatique des décisions. Explications sur les origines du fonctionnement de Parcoursup, et les enjeux de transparence qui sous-tendent les rouages de cette grande machine.

image13

Derrière l’algorithme, des professeurs qui classent les candidatures

Les élèves de terminale avaient cette année jusqu’à début avril pour faire leurs choix d’études supérieures via la plateforme numérique Parcoursup. Au sein des établissements d’enseignement supérieur, des commissions d’examen classent ensuite les dossiers reçus afin d’établir les listes d’admission et d’attente.

image9

Parcoursup, une aubaine pour les coaches en orientation

De nombreuses entreprises de coaching privé à Parcoursup proposent d’accompagner les lycéens dans leurs démarches moyennant plusieurs centaines d’euros. Rencontre avec Nathalie Paquette, coach pour la plateforme Eurêka Study.

image11

Orientation post-bac : une réforme qui peine à montrer ses bénéfices

Depuis septembre 2021, les élèves de première et de terminale peuvent faire appel à leur professeur référent pour toutes les questions en lien avec l’orientation post-Bac, sur un créneau dédié d’1h30 par semaine.

image2

France, États-Unis, même combat ? la vision d’étudiantes internationales

De l’autre côté de l’atlantique, le processus de sélection et d’accès à l’enseignement supérieur est tout aussi stressant. Il ne repose cependant pas sur les mêmes dynamiques qu’en France. Témoignages

image1

Le Grand oral du Bac, une épreuve « injuste »

Des sociologues et associations d’enseignants demandent la suspension du Grand oral du nouveau baccalauréat, et reprochent à l’épreuve d’être discriminatoire.

image14

La spécialité anglais attire mais peine à répondre aux attentes

La réforme du baccalauréat officiellement adoptée, adieu les filières bonjour les spécialités ! Dans la pluralité de choix offerts, la spécialité langue, littérature et culture étrangère anglaise est l’une des plus sélectionnées par les lycéens.

image4

Valentine, lycéenne : moins de problèmes sans l’option mathématiques

Depuis la réforme du lycée instaurée en 2018, Valentine, élève de terminale dans un lycée à Lyon en a profité pour ne pas prendre l’option mathématiques, matière qu’elle n’apprécie pas particulièrement. Loin d’être un cas isolé, de nombreuses lycéennes ont pris la même décision.

image12

Une réforme à la carte

La réforme du baccalauréat technologique et général de 2018 introduite par Jean-Michel Blanquer est restée dans les annales pour ses premiers cobayes de 2020 et 2021. En effet, les élèves de première et terminale générale ont vu disparaître le choix habituel entre les filières S, ES, L, sections remplacées par une sélection de « spécialités ».